Yilmaz Aykuz. (Photo : ONU)

Le programme d’action des Nations Unies en faveur du développement au-delà de 2015 ne devrait pas uniquement développer ou reformuler les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), mais il devrait plutôt se centrer sur des réformes systémiques mondiales pour supprimer les principaux obstacles au développement et assurer un environnement international propice au développement durable. Il s’agit-là d’un programme d’action vaste et ambitieux qui ne peut être mis en pratique du jour au lendemain. Des objectifs particuliers dans certains secteurs du développement économique et social pourraient venir compléter un plan d’action porteur de réformes systémiques, sans le remplacer pour autant.

Le taux élevé du chômage des
jeunes. (Photo : OIT)

La Slovénie a eu la plus forte baisse du PIB depuis 2008, plus que tout autre membre de la zone euro sauf la Grèce, même si jusqu'à présent elle a évité de demander l'aide extérieure car elle est tombée dans la crise ayant une dette inférieure. Le nouveau gouvernement a indiqué que, pour éviter un plan de sauvetage, il va continuer à mettre en œuvre des changements, y compris la restructuration des banques, les privatisations et la réforme du travail. Mais on estime que le taux de pauvreté a augmenté de 24 % et beaucoup de gens ne peuvent plus répondre aux besoins de base sans l'aide de l'État. Et ceux qui sont au chômage ont cessé de chercher du travail. En conséquence, la Slovénie a rejoint les pays où les gens ont pris les rues pour réclamer une économie plus équilibrée et équitable, une démocratie plus participative et la primauté du droit.

À un moment où le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon est très proche de finaliser et publier son rapport "Accelerating progress towards the Millennium Development Goals and advancing the United Nations development agenda beyond 2015" pour l'Assemblée générale des Nations Unies (New York, le 24 septembre 2013), il est nécessaire que toutes les organisations travaillant pour le droit à l'éducation nous mobilisons MAINTENANT !

Il est URGENT de présenter nos propositions. Le rapport sera prêt la semaine prochaine.

Le chemin vers l'équité. (Photo : WfC).

Ce rapport décrit les progrès que la Zambie fait vers la réalisation des OMD, en se concentrant sur les objectifs 1 à 7, en plus d'évaluer les plans nationaux de développement, les principaux instruments pour parvenir à un développement économique et humain, notamment le cinquième plan national de développement. Il analyse également les problèmes de la façon dont les OMD sont formulés dans l'argument que si ceux-ci ne sont pas satisfaits, les conditions de développement humain dans des pays tels que la Zambie ne changeront pas et ils resteront des pays pauvres pendant longtemps. Enfin, on fait des propositions pour le programme pour l'après-2015.

Lors du lancement des OMD en 2000, les indicateurs de développement humain en Zambie étaient faibles en raison de la dégradation continue de la situation économique et sociale depuis le milieu des années 1970, lorsque les prix de son principal produit d'exportation, le cuivre, ont chuté dans le marché mondial. Depuis la fin des années 80 et 90, le pays a mis en œuvre le Programme d'Ajustement Structurel (PAS) inspiré par la Banque mondiale et le FMI, appliquant d'importantes compressions dans les dépenses publiques, ce qui a affaibli considérablement la fourniture de services sociaux de la santé, de l'éducation et d'autres secteurs. C'est aussi dans cette période que la pandémie du VIH-SIDA a atteint l'un de ses moments les plus difficiles.

Syndicate content