Une nouvelle étude de l’Institut du développement outre-mer (Overseas Development Institute), réalisée à la demande du Réseau syndical de coopération au développement (RSCD), examine les contributions de cinq pays donateurs envers l’établissement du travail décent dans les pays en développement. Cette étude intitulée Comment les donateurs soutiennent-ils l’agenda pour le travail décent ? - Un examen de cinq donateurs évalue, sous ses différentes modalités, le soutien fourni à titre d’Aide publique au développement par la France, le Japon, la Suède, le Royaume-Uni et les États-Unis. L’étude inclut aussi des recommandations quant aux meilleures approches de suivi et d’évaluation de ces contributions pour l’avenir.

Les efforts visant à la réalisation du travail décent acquièrent un élan accru dans le cadre des programmes de développement mondiaux. Le Programme 2030 reconnaît le rôle central du travail décent pour parvenir à un développement durable. Alors que le travail décent constitue un Objectif de développement durable à part entière, le Programme 2030 met en exergue comment la réalisation du travail décent sous-tend le progrès dans de nombreux autres domaines essentiels.

Alla vigilia del Vertice di Roma, occasione in cui i Leader dei Paesi UE si apprestano a celebrare il sessantesimo anniversario dei Trattati di Roma e discutere del futuro dell’UE, oltre 7.000 organizzazioni della società civile hanno inviato una lettera congiunta ai leader dei 10 Paesi Membri impegnati da tre anni nel negoziato per l’introduzione di una Tassa europea sulle Transazioni Finanziarie (TTF). Il futuro dell’UE passa anche dall’adozione di misure come questa che rappresentano una risposta concreta alle istanze dei cittadini sempre più schiacciati da politiche che privilegiano il potere di pochi a discapito del benessere di tutti.

C’est un phénomène que l’on constate partout en Europe et qui s’avère tout aussi inquiétant en République tchèque, pays où les inégalités salariales entre hommes et femmes sont parmi les plus marquantes à l’échelle européenne : les femmes tchèques sont deux fois plus exposées au risque de tomber dans la pauvreté que les hommes. Cet écart est particulièrement marqué chez les personnes âgées et les familles monoparentales, comme le constate dans son rapport publié à l’occasion de la Journée internationale des femmes, la branche tchèque de la plate-forme Social-Watch.

Ženám v Česku hrozí chudoba mnohem víc než mužům. Nejvíc ohrožené jsou samoživitelky s dětmi a seniorky, které zůstaly samy. Velký problém dál představuje i násilí vůči ženám. Výsledky výroční zprávy o rovnosti pohlaví zveřejnila v úterý česká koalice mezinárodní sítě Social Watch při příležitosti Mezinárodního dne žen.

Tato slova zaznívají v jedné výrazné scéně jednoho proslulého normalizačního propagandistického seriálu (lze přitom jen doporučit jisté kreativní využití této scény...).

Syndicate content