Social Watch news

Le Premier de Togo,
Ahoomey-Zunu, à la cérémonie
d’ouverture de l’atelier.
(Photo : Secrétariat du DSRP)

Depuis la première décennie du 21e siècle, la Banque mondiale et le FMI ont encouragé les documents stratégiques de réduction de la pauvreté (DSRP) comme une méthodologie nouvelle, meilleure que leurs controversés plans d'ajustement structurel. Mais, malgré le changement de nom, les institutions de Bretton Woods considèrent encore que la croissance économique est une étape incontournable dans la lutte contre la pauvreté, avec une petite mention à la répartition des richesses. Le Togo en est un exemple. Samir Abi, président de l’organisation non-gouvernementale Visions Solidaires, a analysé le récemment terminé deuxième processus de validation du DSRP togolais.

Ziad Abdel Samad, ANND.
(Photo: ONU)

Les organisations de la société civile arabes ont averti que l’approche « plus pour plus » de l'Union européenne (UE) et le modèle économique qu'elle promeut sont incompatibles avec les voies nationales vers la démocratie et les politiques sociales et économiques que la région propose.

« Le sommet de Rio+20 s’est conclu, sans saveur et dénué d’engagements concrets, le 22 juin 2012. Il nous laisse autant sur notre faim qu’il laisse la planète face à des défis inéluctables et l’avenir de l’humanité dans l’incertitude. Rio+20 n’entame pas pour autant notre détermination et notre combativité. Agissons pour que les pistes de travail retenues et les alternatives citoyennes qui ont convergé à Rio, aboutissent à une feuille de route transformatrice, » a déclaré le Collectif Rio+20.

Parlement européen, Bruxelles.
(Photo : Francisco Antunes /
CNCD 11.11.11)

Un nouveau pas vient d’être franchi vers l’adoption d’une loi européenne visant à lutter contre l’opacité au sein des industries extractives, ainsi que d’autres secteurs économiques en proie à la corruption et à l’évasion fiscale. Le 18 septembre, les eurodéputés de la commission des affaires juridiques du Parlement européen ont voté pour l’introduction d’obligations de transparence de la part des multinationales européennes et de celles cotées dans l’UE.

Nabeel Rajab. (Photo: Avaaz)

Le récent examen de la situation à Bahreïn effectué par le Conseil des droits de l'homme des Nations unies à Genève aura été inutile si ce pays ne prend aucune mesure pour mettre en œuvre les recommandations de l'organisation, a déclaré Amnesty International. La Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) a aussi proposé un mécanisme international pour superviser la mise en application des suggestions.

FAO directeur général José
Graziano da Silva.
(Photo: Ozan Kose/FAO)

Des importants groupes environnementaux et de paysans se sont déclarés « stupéfiés et offensés » parce que le Directeur Général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Président de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), ont appelé les gouvernements  à adopter le secteur privé comme « moteur principal » de la  croissance de la production alimentaire globale. Dans une déclaration collective, les organisations de la société civile, ont déclaré que la FAO abandonne sa mission en promouvant « la destruction de l’agriculture paysanne et l'agriculture familiale » et  « l’accaparement des terres ».

Mourir de faim, de « trop manger » ou de « mal manger », notre système alimentaire marche sur la tête ! Chaque année, du 15 octobre au 30 novembre, dans plus de 200 villes, le Festival ALIMENTERRE invite à des débats sur les enjeux agricoles et alimentaires, à partir d’une sélection de films documentaires.

Présentation de la pétition
«0,7% – Ensemble contre la
pauvreté » en 2008. (Photo:
Urs Fankhauser/Alliance Sud)

Le Conseil des Etats de la Confédération suisse (la chambre haute du Parlement) a approuvé la semaine dernière, par 28 voix contre 15, le crédit-cadre 2013-16 pour la coopération internationale et a confirmé la décision précédente du Conseil fédéral (l'organe exécutif) d’augmenter le budget de l’aide au développement à 0,5% du revenu national brut d’ici 2015, a reporté Alliance Sud, point focal de Social Watch dans ce pays. Son oui met enfin un terme à des années de débat.

Photo : Jens Büttner/MAXPPP

Bernard Schricke et François Boulot, le directeur France-Europe et le chargé de mission énergie du Secours Catholique, ont été reçus le 12 septembre par le député François Brottes, président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, et rapporteur de la proposition de loi instaurant une tarification progressive de l’énergie.

Le réseau ANND (Arab NGO Network for Development) organise la venue cette semaineà Bruxelles d’une délégation d’associations arabes (Tunisie, Egypte, Palestine, Irak, Maroc, Liban, Jordanie et Bahreïn) avec le soutien du le  Centre national de coopération au développement de Belgique (CNCD-11.11.11) et d’Eurostep.

Syndicate content