Philippines

The Philippines’ economic growth rates have averaged at 4.7 per cent since 2000, but only the elite few are benefiting. In the meantime, poverty has increased, reaching to 26.5% in 2009. It is not so much the size of the economic growth, but its nature that matters. This Southeast Asian country must craft a post-2015 development agenda that reclaims human rights as the normative framework, especially ensuring the right to education, health and decent work, and addressing the long-standing inequalities. This includes completing the agrarian reform, imposing a progressive taxation system and revitalizing the manufacturing sector to ensure the creation of quality jobs. A new international financial architecture is required to provide adequate policy space for countries like the Philippines to independently chart its own development agenda.
L'Institut d’alternative
budgétaire (ABI), un consortium
de 60 organisations non
gouvernementales dirigées par
Social Watch Philippines, a
appelé les citoyens à voter pour
les candidats à l'appui des OMD.
(Photo : ABI-ENVI)

Les Philippines a besoin d'un programme de développement pour l’après-2015 qui récupère les droits de l'homme en tant que cadre normatif, en particulier pour assurer le droit à l'éducation, à la santé et au travail décent et pour lutter contre les inégalités de longue date, selon la contribution de ce pays de l’Asie du Sud au Rapport de Social Watch. Les taux de croissance économique ont été en moyenne de 4,7 pour cent depuis 2000, mais seulement une petite élite a récolté les bénéfices, tandis que la pauvreté a augmenté, atteignant 26,5 % en 2009, affirme l'étude.

Lutter contre la vulnérabilité de l’environnement déjà dégradé du pays est aussi important que de faire croître l’économie. En outre, les Philippines ont dépassé depuis longtemps les 0,4 hectares par personne requis pour satisfaire la capacité alimentaire optimale. Les efforts de décentralisation visant à créer des centres de croissance en dehors de Manille sont encore incapables de briser la structure de pouvoir et de ressources centrée sur l’élite urbaine. Le Gouvernement doit faire les efforts nécessaires pour trouver des façons - en coopération avec les agriculteurs, les ONG, les médias, les écoles et le système national de recherche agricole – de garantir la sécurité alimentaire et la durabilité environnementale à long terme.

Social Watch quinta Asamblea Mundial, celebrada en Manila, sostiene que "el actual modelo económico basado en el desarrollo resulta económicamente ineficiente, socialmente injusto, medioambientalmente nocivo y políticamente insostenible". Por eso, se comprometió a "desafiar el paradigma económico dominante basado en el crecimiento del PBI a nivel mundial” y seguir contribuyendo con el "desarrollo de indicadores alternativos”. 

Co-chairs of Social Watch Tanya Dawkins
and Emily Sikazwe, SW Philipines lead
convenor Leonor Briones and convenor
Marivic Raquiza, SW coordinator Roberto Bissio
and vice president of the Philippines
Jejomar Binay. (Photo: Social Watch)

Sources: Manila BulletinGMA News.

Le gouvernement des Philippines n'a aucun motif pour s’excuser par la persistante émigration de travailleurs, a dit mardi le vice-président Jejomar Binay dans la session inaugurale de la 5e. Assemblée Mondiale de Social Watch à Manille, selon un rapport du journal Manille Bulletin.

Jejomar Binay. (Photo:
Vice-présidence des Philippines)

Sources: The Philippine StarThe Daily Tribune.

Les principaux journaux philippins et autres médias font attention à l’Assemblé Mondiale de Social Watch 2011 qui commencera demain à Manille. La participation du Vice-président Jejomar Binay à la première session, lorsqu'il prononcera le discours inaugural, a été remarquée par The Philippine Star, The Daily Tribune et InterAksion, le portail des actualités de TV5. 

Leonor Magtolis Briones

Source
Business Mirror

"Le 12 juin 1898, nous nous sommes déclaré nous-mêmes indépendant du  talon écrasant du colonialisme espagnol" mais on "est devenu une colonie des États-Unis après une guerre sanglante qui a tué des milliers de philippins," écrit Leonor Magtolis Briones,  principale organisatrice de Social Watch aux Philippines, dans cette colonne pour Bussiness Mirror, un journal important dans son pays.

Syndicate content