World Health Assembly (Photo: WHO)

La soixante-quatrième Assemblée mondial de la Santé (AMS) étudiera ce jeudi à Genève, pour la cinquième fois, la possibilité de détruire les échantillons du virus de la virole conservés vivants par les États-Unis et la Russie. Les deux pays s’opposent à la décision et donnent comme argument le fait que les virus stockés seraient nécessaires en cas de réapparition ou d’un "attentat terroriste". Le réseau du Tiers Monde, point focal de Social Watch, fait des gestions en faveur de la destruction. En attendant, Keiji Fukuda, directeur général adjoint de l’Organisation Mondial de la Santé (OMS), a signalé que "la possibilité d’une réapparition est raisonnablement basse, mais qui n’est pas zéro".

Amr Moussa

Une centaine d’organisations de la société civile de 17 pays arabes ont condamné dimanche dernier, dans une lettre ouverte à la Ligue arabe, le meurtre de plus de 800 manifestants pacifiques et l’arrestation de 9.000 autres dans 16 villes syriennes depuis le 15 mars. Ils ont également demandé à la Ligue de faire preuve d’une direction cohérente vis-à-vis de la Syrie.

UNLDC-IV (Photo: UN)

Sources
Inside reporting
IPS News Agency

Déclaration d'Istanbul - Forum de la Société Civile

La quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés (PMA-IV) termine cette semaine à Istanbul avec l'approbation d'un plan d'action que « n'a pas de dents et semble avoir laissé les personnes vivant dans les pays les moins avancés dans une situation pire qu'avant », dit Arjun Karki, coordinateur international de LDC Watch et porte-parole du Forum de la société civile de la réunion.

Mohamed Idris
(Photo: Right Livelihood Award)

The Star

UL'Association de consommateurs de Penang (ACP, un point focal national de Social Watch) a révélé que les ménages de Malaisie dépensent environ la moitié de leurs revenus pour rembourser leurs dettes, rapporte la journaliste Josephine Jalleh dans un rapport publié par le journal The Star.

(Photo: LDC Watch)

Source: Civil Society Forum 

RLes dirigeants de la société civile ont exhorté les gouvernements à un "urgent et radical changement du paradigme de développement actuel vers un véritable développement pour les peuples" et à surmonter leurs désaccords pour finaliser la quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins développés (haut-IV) avec un  Programme d'Action qui puisse avoir un impact réel sur la vie des gens.

Syndicate content